Test Coopérer en mode transverse

Faites l’autodiagnostic de vos réflexes transverses. Ces réflexes s’appliquent aux situations de contribution en équipe projet ou dans des missions interservices où les règles du jeu sont, par définition, coopératives.

Répondez par oui ou par non aux affirmations suivantes
1.Avant de faire confiance à quelqu’un, j’aime savoir à qui j’ai affaire.
2.Pour exercer de l’influence sur quelqu’un, il vaut mieux l’associer aux décisions que l’on prend.
3.Quand je participe à une discussion en groupe, j’attends de voir ce que disent les autres avant d’apporter mes propres idées.
4.Si une méthode a fait ses preuves, il est de l’intérêt de chacun de l’utiliser
5.Quand j’ai besoin d’information pour travailler, je la demande.
6.Quand je sais que j’ai raison sur quelque chose, j’aime bien que ce soit reconnu.
7.J’aime travailler avec des gens qui sont rapides et efficaces.
8.Si quelqu’un s’oppose à ce que je lui demande, je m’efforce de le persuader que ce n’est pas son intérêt.
9.Avant de prendre une initiative dans un groupe, je demande aux autres ce qu’ils en pensent.
10.Je suis prêt à partager les informations dont je dispose si on me les demande.
11.Je préviens de ce que je vais faire et, quand je l’ai fait, j’en informe les personnes concernées.
12.Quand je me fais critiquer, je réagis vivement.
13.Ça me fait plaisir d’aider quelqu’un à réussir quelque chose.
14.Pour qu’un groupe soit efficace, il faut forcément qu’un leader soit nommé.
15.J’accepte mal qu’on remette en cause mes valeurs.
16.Lorsque je travaille en groupe, j’observe et je cherche à comprendre les comportements de chacun.
17.Si un travail de groupe ne va pas assez vite pour moi, je m’impatiente rapidement.
18.Je suis curieux d’apprendre de nouvelles méthodes et d’autres modes de raisonnement que les miens.
19.Si je m’oppose à quelqu’un, c’est parce que j’ai des certitudes.
20.Quand quelqu’un dit quelque chose de faux, je me fais un devoir de l’éclairer.
21.Je travaille mieux avec des personnes qui ont la même logique que moi.
22.J’entretiens des relations informelles avec de nombreux collègues.
23.Si je veux faire adhérer quelqu’un à mon point de vue, je le fais d’abord s’exprimer sur le sien.
24.Je crois que les différences de caractère ou de fonctionnement entre les individus sont des leviers plutôt que des obstacles à la performance collective.
25.Je suis prêt à mettre de côté partie de mes intérêts personnels pour un intérêt général motivant.
26.Mon entourage dit que je suis un perfectionniste qui ne donne pas le droit à l’erreur.
27.Je crois qu’on obtient de bien meilleures solutions quand on travaille en groupe.
28.Je me méfie des échanges par e-mail, surtout pour régler des différends.
29.Pour qu’un groupe soit efficace, il faut d’abord qu’il commence par appliquer une méthode de travail.
30.Quand je n’adhère pas d’emblée aux propos de quelqu’un, je le questionne en profondeur pour trouver néanmoins des zones de convergence

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.